présentation du refuge

Grâce à un généreux donateur, qui a souhaité venir en aide de son vivant, aux animaux abandonnés, le refuge SPA Jean Leriche, qui porte son nom, a vu le jour à Morée en 1996.

Il s'agit d'une ferme de 6 hectares, à 30 minutes d'Orléans et de Blois. A l’ouverture, le refuge accueillait 30 chiens et 10 chats Aujourd'hui  il accueille une centaine de chiens et 60 chats.  Les travaux de rénovation et d'agrandissement  sont désormais terminés.

Mme Auger est la Déléguée Présidente du refuge de Morée qu’elle dirige avec passion depuis 16 ans. Son équipe l'aide dans sa tache ainsi que les bénévoles, tous aussi impliqués et engagés qu’elle.

Les installations sont très complètes : de nombreux parc de détente, des box confortables pour les chiens mais aussi des espaces verts très nombreux. Les chatteries sont vastes et confortables au rez de chaussée et à l’étage trois espaces sont aménagés pour des chatons .

 

Une vétérinaire vient travailler le lundi, mardi et vendredi, elle est assistée par une employé du refuge. Elle bénéficie d’un local vaste, propre et adapté à la médecine vétérinaire.

 

La politique du refuge :

L'équipe de la SPA de Morée a décidé de refuser l’euthanasie sauf pour raisons médicales (maladies incurables et souffrance de l'animal) ou cas exceptionnels, d’animaux jugés dangereux par vétérinaires et comportementalistes intervenant au refuge.

 

La stérilisation des chats :

La surpopulation  est réelle et les abandons de portées entières et d’adultes dans la nature sont choses courantes.

Afin d'endiguer la prolifération des chats,  tous les chats adultes arrivant au refuge sont stérilisés. Pour le chaton adopté trop jeune  l'adoptant a l’obligation de le faire stériliser au refuge lorsqu'il est en  âge de l'être (compris dans les frais d'adoption) ou chez son vétérinaire à ses frais. 

 

La stérilisation des chiens :

Le refuge de Morée stérilise  les chiens adultes arrivant au refuge. Pour le chiot adopté trop jeune, l'adoptant a l'obligation de le  faire stériliser au refuge lorsqu'il est en âge  de l'être (compris dans les frais d'adoption) ou chez son vétérinaire à ses frais.